autoescape.com
Sélectionner une page

Possibilités de la voiture autonome

La voiture sans conducteur n’est plus un simple concept. Son état d’avancement ne cesse de progresser à une vitesse beaucoup plus rapide que prévu. De nombreuses sociétés internationales investissent des sommes colossales en recherche et développement pour dominer ce nouveau marché. Beaucoup d’automobiles disposent déjà de technologies permettant de contrôler de nombreuses fonctions de façon automatique, notamment la détection d’obstacle, la vitesse ou encore la direction. En effet, les limitateurs et régulateurs de vitesse sont monnaie courante sur de nombreuses automobiles. Quant à la direction, de nombreux véhicules peuvent se garer parfaitement sans la moindre intervention humaine.

Quand la voiture devient un ordinateur qui nous déplace

Pour rendre la voiture complètement autonome, elle se doit d’être connectée afin de pouvoir gérer des trajets complets et complexes. Obstacles, météo, trafic sont autant de données que le véhicule doit posséder en temps-réel. Mais ce ne sont pas les seules. En effet, la voiture devra posséder un système d’authentification et d’identification pour être utilisée uniquement par les personnes autorisées. De plus, pour effectuer un trajet, il faudra inévitablement le « demander » à la voiture. Or le trajet, sa durée et sa date sont inévitablement enregistrés par l’ordinateur de la voiture. Ce dernier étant lui aussi connecté à d’autres ordinateurs via internet pour émettre et recevoir des données, la question de savoir où seront stockées nos données et par qui, se pose.

Qui enregistre nos données et pourquoi ?

Quels sont les intérêts d’une société informatique comme Google, d’un constructeur automobile comme Tesla ou d’une société de VTC comme Uber pour investir autant d’argent et avoir accès à toutes nos données ? Que feront ces sociétés commerciales de nos données ? Les revendront-ils à des publicitaires ? Et si les voitures ou les serveurs de ces sociétés se font pirater, nos données se retrouveront-elle dans la nature ou sur internet à la vue de tous ? Toutes ces questions sont en suspens et de nombreuses associations ont déjà lancé l’alerte. Mais face à de tels enjeux économiques, leur poids est bien faible et le signal peu relayé. Il semble évident que des ajustements pour un meilleur respect de notre vie privée seront toujours nécessaires, tout comme le fait de rester vigilant pour connaître les tenants et les aboutissants des données enregistrées. Toutefois, l’arrivée prochaine sur nos routes de la voiture autonome va bouleverser le monde du transport. Et il semble inévitable que le simple fait de prendre sa voiture pour aller faire une course sera enregistré sur un ou plusieurs ordinateurs. Et cette trace numérique sera impossible à effacer.