autoescape.com
Sélectionner une page

Dès 2018, des gestionnaires privés vont prendre en charge la gestion des 140 000 places de parking payant en surface dans la capitale française. L’annonce a même été faite par la maire de Paris dans une interview accordée au Journal du Dimanche.

Passée à l’étude depuis plusieurs mois déjà, cette nouvelle organisation a pour principal but de permettre à la ville de Paris d’encaisser au mieux les frais de stationnement. La maire, Mme Hidalgo a d’ailleurs souligné que le manque à gagner atteint dans l’ensemble 300 millions d’euros parce qu’on recense environ 91% des automobilistes omettent volontairement de verser leur frais de stationnement dans le parcmètre.

hidalgo-twitter

Anne Hidalgo sur Twitter

Toutes les entreprises de gestion de parcs de stationnement privées pourront faire leur proposition dès 2017 en répondant à un appel d’offres lancé par la mairie de Paris. Selon les explications de Mme Hidalgo, trois lots géographiques seront proposés aux gestionnaires privés, comprenant chacun environ 50 000 places de stationnement payant. Pour éviter la monopolisation des parkings payant de Paris, un même gestionnaire aura droit à deux lots au maximum, ce qui permettra de redistribuer les cartes équitablement toujours selon la maire.

Dans l’ensemble, rien ne changera au niveau de la politique actuelle du stationnement appliquée par la mairie de Paris dans toute la ville. La maire a d’ailleurs expliqué dans son interview que les gestionnaires privés n’auront pas le droit d’imposer les tarifs de stationnement. La mairie s’en chargera comme à l’accoutumée et elle encaissera également toutes les recettes du stationnement. Les Parisiens peuvent donc avoir l’esprit tranquille puisque le tarif restera le même pour deux heures de stationnement dans toute la ville.

Pour Paris, le changement se ressentira notamment au niveau de la sécurisation générale de tous les quartiers de la ville. Quelques 1 600 Agents de sécurité de Paris ou ASP seront en effet récupérés dans le giron municipal grâce à cette nouvelle mesure. Et la maire Mme Hidalgo a précisé qu’ils seront en majorité « affectés » à des postes plus importants.

Désormais, les Parisiens vont avoir plus d’éléments de sécurité pour gérer les incivilités, les réseaux de transports en commun, et également au niveau de l’organisation du stationnement dans l’ensemble de la ville. Des avantages concrets qui pourront améliorer la vie des citoyens de la capitale en attendant un avenir résolument plus technologique via ces fameux taxis-volants sur la seine.